Je vous rassure : je ne suis pas tombée sur la tête ! Cet article vise à vous faire réfléchir à la trace que vous laisserez lorsque le pire vous arrivera. Vaut mieux y réfléchir maintenant que lorsqu’il sera trop tard, n’est-ce pas ?

 

La source d’inspiration

Ma source d’inspiration est un livre que j’ai lu dernièrement. Nous ferons ensemble le premier exercice. En tout, les auteurs proposent 30 exercices pour créer le job de nos rêves et la vie qui va avec, rien moins! Évidemment, je vous le recommande !

Couverture du livre Créez le job de vos rêves et la vie qui va avec.

Laisser sa trace

Si un de vos proches devait rédiger votre éloge funèbre, que dirait-il à votre sujet ?

  • Elle aimait voyager, mais elle ne prenait pas le temps.
  • Elle avait beaucoup de talent en joaillerie mais elle travaillait dans une boutique de vêtements pour payer ses comptes.
  • Elle était toujours souriante.
  • Elle était épanouie et se réalisait pleinement.
  • Elle râlait beaucoup, mais elle était attachante.
  • Elle voulait être médecin et elle a tout fait pour l’être. Elle a adoré son métier !
  • Elle souhaitait publier un roman. Elle était suffisamment avancée pour qu’on puisse envisager de le publier à titre posthume.
  • Elle a fait 1000 métiers et elle se cherchait.
  • Et si elle avait eu plus de temps, elle aurait pu…
  • Et si seulement elle avait osé réaliser ses rêves. Elle ne se faisait pas confiance.
  • Elle a découvert un vaccin contre le SIDA.
  • Elle a remporté un prix Nobel.
  • Elle voulait devenir freelance, mais ce n’était jamais le bon moment.

Avez-vous remarqué l’utilisation de mais et de et si, les mots qui tuent (sans faire de mauvais jeux de mots) ?

Quelles sont vos excuses pour ne pas vivre la vie que vous souhaitez, pour laisser la trace que vous voulez ? Quelles limites vous mettez-vous ? Aimez-vous ce que vous faites ? Avez-vous des rêves ?

Comme je dis souvent, la vraie vie c’est maintenant ! Que remettez-vous à plus tard, faute de temps ou de confiance en vous ? Qu’est-ce qui est vraiment important pour vous ?

Un souvenir de mon arrivée au Yukon, Canada.

Je rêvais d’aller au Yukon, dans le nord du Canada. J’y suis allée en 2007, après des années à y réfléchir !

 

J’ai fait l’exercice

J’ai réfléchi attentivement à ce que j’aimerais qu’on dise de moi, à ce que je souhaite léguer. Voici un extrait de ce que ça donne :

Julie était passionnée. Elle aimait tout et elle disait souvent qu’elle aurait pu faire plusieurs métiers. Dans ses temps libres, elle lisait et elle écrivait. Elle était consciente de sa chance et elle donnait au suivant. Elle a lancé sa fondation (d’ailleurs, Julie souhaitait que vous fassiez un don à sa fondation plutôt que d’offrir des fleurs). Julie, c’était la fille easy going, la fille qui est toujours partante pour s’impliquer et faire plaisir aux gens. Elle a eu une belle vie !

 

À vous de jouer

Prenez le temps pour penser à ce que vos proches vont retenir de votre passage sur Terre et pour l’écrire. Oui oui, vous avez quelques minutes pour y réfléchir malgré votre agenda chargé ! C’est maintenant qu’il faut travailler sur ce qu’on va dire de vous !

Si vous êtes bloquée, imaginez ce qui pourrait être inscrit sur votre pierre tombale. C’est parfois plus simple de rédiger une phrase qu’un texte complet.

Encore une fois, votre vie a une influence sur ce qui sera indiqué !

Du papier et un crayon pour rédiger son éloge funéraire sans distraction!

Je vous suggère d’utiliser du papier et un crayon pour éviter les distractions.

 

Que voulez-vous voir dans votre éloge funèbre ? Que voulez-vous qu’on dise de vous ?

Partagez-nous ça dans la zone de commentaires ! 

 

Pour aller plus loin : Créez le job de vos rêves et la vie qui va avec, Alexis Botaya & Corentin Orsini, Éditions de la Martinière

 

Prendre le temps de rédiger son éloge funèbre pour avoir une vie authentique. Click To Tweet

Cette technique de développement de soi vous a plu ?

Alors épinglez-la sur Pinterest !

 

rediger-son-eloge-funebre

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer