Je me suis toujours demandée pourquoi j’avais toujours été en extase devant les arcs en ciel. Puis, en réfléchissant un peu je me suis rendue compte que j’étais loin d’être la seule à admirer ces bandes colorées dans le ciel. A chaque fois qu’il y a un arc-en-ciel qui apparaît dans le ciel tout gris, chacun se penche à sa fenêtre et admire l’arc-en-ciel pendant plusieurs minutes. Mais si l’on se demande pourquoi, pourquoi est-ce que l’on contemple des rayons de couleur dans le ciel, qui a la réponse ? Pas moi en tout cas.

J’ai essayé d’y réfléchir et puis quand je réfléchissais, je me suis surprise à regarder le ciel, le regard dans le vide mais fixé sur le ciel gris, ou le ciel bleu, quelle couleur qu’il soit, instinctivement je m’évade lorsque je regarde le ciel nuageux. C’est une sorte d’échappatoire, le ciel nous permet de nous vider la tête, pendant quelques instants, quelques secondes ou peut être même quelques minutes. Mais, on s’évade autre part, on réfléchit, on pense, ou on fait tout simplement le vide.

Alors la présence de couleurs qui apparaissent ici, juste sous nos yeux, sans aucune raison, capture notre regard encore plus facilement. On se demande pourquoi il est apparu ici précisément, entre le soleil et la pluie. On pourrait presques’identifier à un arc-en-ciel : on est là dans un endroit bien précis, mais pourquoi ? On est heureux à des moments et à d’autres on l’est moins : tout comme le ciel. Chacun est un arc-en-ciel qui cherche son chemin, et essaie de le trouver.

L’arc en ciel, est rempli de couleurs et lorsque l’on ne s’identifie pas à lui, il nous donne tout simplement le sourire, ne serait-ce qu’un instant. On le cherche des yeux et quand on le trouve on est heureux. On pourrait encore se demander pourquoi mais je ne pense pas que cela soit réellement nécessaire. Le principal est que grâce à des petites choses telles qu’un arc-en-ciel, on trouve le sourire à tous les coins de rue. Il faut se dire que malgré le ciel gris, il y a toujours cette petite goutte d’espoir, de couleur qui peut apparaître, n’importe quand, et cela serait bête de la rater, cette touche de couleur, simplement parce que l’on se pose trop de questions et qu’on ne profite pas pleinement des petites choses qui forment l’instant présent.

Aurore

Ce post t’a plu ? Tu peux me retrouver, sur mon blog : ici

L'arc-en-ciel me rend pensivePictures by Aurore 2015 ©