Bonjour vous ! Il y a peu, je suis repassé sous les aiguilles et j’ai eu envie d’aborder ce sujet avec vous. Pas vraiment pour parler des petits nouveaux, ni de mes tatouages mais plutôt pour parler des réactions des autres devant la petite nana tatouée que je suis. Parce que au fil du temps, les réactions sont de plus en plus lourdes. On me rabâche toujours la même chose, les mêmes phrases toutes faites ! (Souvent bien trop moralisatrice, en plus !)

Avoir des tatouages

Il y a deux ou trois ans, je sautais enfin le pas. Premier tatouage. Un petit, fin. Un tatouage qu’on dira « féminin ». Le prénom de ma petite sœur, au poignet. De suite j’ai eu des retours positifs. Des « C’est joli ! » ou « Quel beau geste… Ta petite sœur doit être ravie ! ». Bref, les gens avaient l’air de plutôt bien réagir, mes proches y compris, c’était cool ! Et puis, 1, 2, 3 tatouages plus tard, j’ai fait des pièces moyennes, dont un gros crane. Et là, c’est le drame ! J’ai eu le droit à des regards de travers l’été, des réflexions du genre « C’est vulgaire. » ou même des « C’est dommage, tu es jolie pourtant ! » Et mon sang ne fait qu’un tour… Comme si avoir des tatouages me rendait vulgaire, moche, ou je ne sais quoi encore ! Je ne vois même plus les miens, ils sont là, ils sont dans ma peau, oui, mais ils ne changent en rien qui je suis. J’ai du mal à comprendre ce genre de raisonnement.

D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi à partir du moment tu es tatoué certains se permettent de te faire la morale. Je ne supporte plus les phrases toutes faites moralisatrices du genre « Mais… Tu vas le regretter ! Ce n’est pas sérieux, c’est à vie ! » Euuuhhh… Non, je n’ai pas fait un tatouage pour suivre cette nouvelle mode, j’ai fait un tatouage pour ce qu’il représente, pour moi. Avec des motifs qui ont une signification. Une signification personnelle, qui fait partie de ma vie, alors non, pas de regrets, merci. Et je ne vois pas en quoi, ce n’est pas sérieux. Nous sommes en 2016, j’estime avoir le droit de faire ce que bon me semble de mon corps. C’est mon corps. Ma vie. Mes choix. Et pas la peine de sortir aussi « Mais quand tu seras vieille, tu y as pensé ? » Parce que non, je n’y pense pas. Pas plus que ça, du moins. Mes tatouages, c’est ma peau. Ils vieilliront en même temps que moi. Est-ce que je te demande si tu penses à quoi va ressembler ta peau de bras dans 30 ans ?
« Et ta famille, qu’est-ce qu’il en pense ? » Je ne suis pas malade, hein. Ni alcoolique ou drogué. J’ai juste des tatouages. Ma mère en a un, mon père aussi, mon beau-père aussi. Je ne pourrais pas dire avec certitude ce qu’ils en pensent vu que je ne les vois pas vraiment. Mais bizarrement, j’imagine qu’ils auront ce même genre de réaction débile, alors qu’ils sont eux aussi tatoués. (Incroyable mais vrai…) Mon père ne m’a jamais rien dit, il n’y a même pas fait attention. Je crois qu’il s’en fiche. Il estime certainement que je suis grande pour prendre mes décisions et il a bien raison. Je sais que mon beau-père n’aime pas vraiment. Il doit y en avoir trop pour lui, ce n’est que le début, le pauvre ! Dans tous les cas, ma famille pense bien ce qu’ils veulent. Je ne vis pas pour eux. Je vis pour moi.

Filles avec tatouages

En plus des conversations stériles du genre, il y a aussi un énorme manque de pudeur quand tu es tatoué. Pas de toi hein, (quoique, certaines aiment se prendre en photo à moitié nue pour exposer leurs tatouages, mais c’est encore une autre histoire…) mais des autres ! Depuis que je suis tatoué, je ne compte plus le nombre de fois des étrangers dans la rue, en soirée, au travail m’ont demandé de dévoiler mes tatouages devant eux. C’est assez gênant, surtout que j’en ai un juste au-dessus de la poitrine, merci mais non merci ! Mais ce n’est pas le pire. Non, il y a ceux qui carrément t’arrache les mains, bras, pieds, pour regarder le tatouage… Oui, oui, c’est possible ! Il y a quelques semaines encore. J’étais tranquillement  en caisse, à ranger mes courses dans le caddie quand le caissier m’a pris la main, d’un coup pour regarder mes tatouages. Il a compris a ma réaction que je n’étais absolument pas pour. « Je suis désolé, je voulais juste voir vos tatouages. » Ils sont sur mes doigts, tu les vois très bien, pas la peine de me toucher ! Sérieusement, je ne suis déjà pas trop tactile avec mes proches alors les étrangers…  Vraiment ?

Il y a aussi ceux & celles qui pensent que tu connais tout sur le sujet juste parce que tu as des tatouages. Sont-ils au courant que c’est un métier, une passion ? Que tu n’est jamais qu’une toile pour le tatoueur, finalement ? Pour ma part, j’ai des amis dans le monde du tatouage alors, je connais quelques trucs, mais pas de quoi vous faire un diagnostique sur une croûte ou un bouton. Je sais juste qu’il faut pas gratter… Et hydrater ! Et j’en profite pour le dire ici, au moindre soucis, voyez directement avec votre tatoueur – tatoueuse, ils sont la pour ça aussi ! (Enfin, moindre soucis, dans la limite du raisonnable, hein…)

Tattoos

Tout ça pour dire que oui, nous sommes conscients que c’est à vie. Si certains le font sur un coup de tête, par mode, ce n’est heureusement pas le cas de tout le monde. Alors merci de vous faire du souci pour nous, mais les gens tatoués savent réfléchir par eux-mêmes, vous savez ? Pas besoin de vos avis faussé par la société. De vos morales. Ça rentre dans une oreille, ça nous agace, ça sort par l’autre. Pas la peine de nous regarder de travers dans la rue. Pas besoin de nous dire que c’est moche. Ce n’est jamais que votre avis, ça ne nous intéresse pas. Pas la peine de nous dire que c’est dangereux. Le tatouage n’est pas une cause de décès ! Fermez les yeux, ça ira mieux. Notre peau coloré vous rendra moins aigris !

& vous, votre avis ? Tatouage, pas de tatouage ?